Amerika Birleşik Devletleri değerler nelerdir?

Amerika Birleşik Devletleri değerler nelerdir? Cette page vous aidera à les connaître et à les comprendre.

Amerikan değerleri nelerdir

Amerika Birleşik Devletleri değerler nelerdir?

Dans votre pays d’origine, vous avezcertainementune communauté forte et une culture ancrée. Les États-Unis possèdent également des valeurs fondamentales. Voici celles qui participent le plus à la culture américaine :

L’indépendance

L’indépendance est l’une des valeurs principales desÉtats-Unis. L’indépendance est parfois confondue avec individualisme. Les Américains sont fiers d’être autonomes et de leur capacité à se prendre en charge ;ils ont tendance à penser que les autres devraient en faire de même. Lorsqu’une personne atteint un objectif, cela est généralement perçu comme le résultat de son dur labeur. Ceci est différent de ce qu’on trouve dans d’autres cultures plus collectives. Les cultures collectives ont tendance à considérer la réussite comme le reflet dela famille ou de lacommunauté.

Voici deuxexemples de comment les Américains valorisent l’indépendance :

  • Les enfants américains ont tendance à quitter le foyer familial plus tôt que dans les autres cultures. Par exemple, après l’obtention de leur diplôme d’études secondaires, de nombreux jeunesdéménagent pour aller à l’université ou commencent à travailler. S’ils continuent à vivre chez leurs parents, ils pourraient être appelés à payer un loyer ou à contribuer aux frais dela maison.
  • Les Américains tiennentà ce que toute personne capable de travailler le fasse pour subvenir à ses besoins.

La vie privée

Les Américains attachent de l’importance à leur vie privée et à leur espace vital. Si dans certaines cultures, vouloirl’intimité peut être perçu comme un mauvaiscomportement, de nombreux Américains aimentpasser du temps seul et préfèrentrester confidentiels sur certains sujets.

Voici quelques situations qui illustrentl’attachementdes Américainsàleurvie privée :

  • Dans les conversations, beaucoup d’Américains préfèrent garder secretscertainsaspects de leurs vies,comme leur âge, leur revenu et leurs opinions politiques, sexuellesetreligieuses. Ils préfèrent ne pas aborder ces sujets en public de peur que cela provoque des disputes. Cependant, si vous avez des questions à leur propos, vous pouvez nous les poser ;la plupart des Américains seront heureux de vous expliquer leur vision du monde.
  • Dans les débats etles réunions, les Américains laissent souvent entre eux plus de distanceque les gensd’autres cultures. Ils ont tendance à garder entre eux une certaine distance, équivalant généralement la longueur d’un bras tendu.
  • Beaucoup d’Américains élèventdes clôtures autour de leurs maisons pour protégerleur vie privée. Si votre enfant perdun ballon ou un jouet dans la cour de votre voisin, il est généralement déconseillé de sauter par-dessus la clôture pourle récupérer. Allez-yplutôt frapper à sa porte d’entrée ou sonnez la cloche. Si vous ne recevez pas de réponse, laissez-lui une note demandant la permission de récupérer l’objet perdu entre 8 h et 20 h. Cette attitudeest à la fois prudenteet respectueuse, car certaines personnes possèdentdes chiens de garde et d’autressont très soucieusesde leur intimité. Les personnes âgéesont particulièrementbesoin de paix et de calme et pourraient ne pas vouloirêtre dérangées. Quandvous ouvrez une porte, refermez-là,si vous là trouvez ouverte, laissez-la ouverte.
  • La chambre à coucherest généralement considérée comme un espace intime. Les voisins et les amis se divertissent dans la cuisine, la salle à manger ou le salon. Les parents et les enfants ont tendance à avoir des chambres à part ;souvent, les enfants américains ont chacun leur propre chambre.

Ce ne sont là que quelques exemples d’intimité qui peuvent différer dans votre culture.

La franchise

Les Américains s’exprimentla plupart du tempsde manièredirecte ;ils disent franchementce qu’ils pensentet ce qu’ils veulent. L’aplomb est généralement perçu comme un bon trait de caractèreaux États-Unis.

Voici quelques exemples de franchise à l’américaine :

  • Dans certaines cultures, il est impoli de refuser une invitation. Par exemple, si quelqu’un vous invite à déjeuner, vous pouvez répondre oui et ne pas y aller. En Amérique, il est presque toujours préférable de dire :« non, merci » ou « merci, mais j’ai d’autres engagements ». Si vous dites oui à une invitation puis vousn’y allez pas, la personne pourrait mal le prendre.
  • Dans une conversation, si un Américain ne partage pas votre opinion, il vous le dira. Cela ne signifie pas qu’il ne vous aime pas, mais simplement qu’il a une opinion différente.
  • L’expression « perdre la face » n’a pas la même portée en Amérique. La traduction de « perdre la face » serait plutôt l’adjectif moins intense « gêné ». Les Américains peuvent être embarrassés s’ils sont critiqués ou commettentune erreur, par exemple. Ilspeuvent aussi signaler des erreurs ou vous critiquerdans la simple intention de vous corriger ou d’apporter des informations utiles.
  • En classe, les Américains peuvent remettre en question les idées de leurs enseignants. Dans certaines cultures, il est impoli d’être en désaccord avec sonenseignant.
  • Il n’est jamais impoli de demander de l’aide. Quandun ami ou un voisin vous demande si vous avez besoin de quelque chose, c’est qu’il veut vraiment vous aider. N’hésitez pas à dire :« Si vous allez au magasin et que vous passez devant les Oranges, prenez-moi, s’il vous plaît, un sac et je vous paierai en retour. » Ou, si vous avez besoin de vêtements pour l’hiver, et que vous ne savez pas trop où les acheter, vous pouvez demander :« Pouvez-vous me suggérer où je peux acheter des manteaux et des bottes bon marché à mes enfants ? » La plupart des Américains aiment aider et exigentpeu d’encouragement pour devenir de bons amis et voisins.

En général, il est bon de se rappeler que ce qui peut paraître impoli ne l’est pas forcément. Les Américains ne sont pas impolis, ils sont simplementfrancs.

L’égalité

La Déclaration d’indépendance des États-Unis stipule que : « tous les hommes sont créés égaux ». Dans laréalité, certaines personnes ne traitent pas toujours tous les citoyens sur un pied d’égalité, mais de nombreux Américains restenttrès attachés au principe d’égalité. Il existe de nombreux exemples dans l’histoire américaine où tout le monde n’était pas également traité, tel que l’esclavage des citoyens afro-américains (noirs). Cependant, les Américains aiment à croire que tous les citoyens devraient avoir les mêmes chances. Cette idée fait partie de ce que l’on appelle le « rêve américain ». Beaucoup des immigrants de la première heurepartirenten Amérique pour poursuivre le rêve américain. Ils croyaient qu’en travaillant dur ilspourraientgravir l’échelle sociale.

Aujourd’hui, de plus en plus de gens se rendent compte que le rêve américain n’est qu’une illusion. Beaucoup de personnes travaillent dur, mais ne sont pasdevenues riches pour autant. La plupart du temps, les personnes issues de classesprivilégiées ont plus de facilité à monterdans la société.L’idée d’égalité reste néanmoins une valeur centralede la culture américaine.

Voici quelques exemples d’égalité dans la culture américaine :

  • Devant la justice, tous les Américains sont traités sur un pied d’égalité, et tous ont le droit d’être représentés par un avocat.
  • Dans une salle de classe, l’enseignant est tenu de traiter tous les élèves de manière égale. Aucun élève ne doit être favorisé.
  • Les hommes et les femmes doivent être traités de manière égale.Les hommes ne doivent pas être considérés comme supérieurs aux femmes. Dans la réalité, beaucoup de femmes n’ont toujours pas le même statut que les hommes dans la société américaine, notamment en ce qui concerne lessalaires.
  • En Amérique, il n’existe pas de hiérarchie sociale ni de système de castes fortement enracinés. Parfois, les personnes de qui vous attendez du respect vous traiter comme un égal.Les enfants peuvent, par exemple, appeler une personne âgée par son prénom. Si cela vous arrive, rappelez-vous qu’ils ne sont pas impolis, mais qu’ils ont simplementdesvaleurs culturelles différentes.
  • Parfois, les Américains vous diront comment ils préfèrent être appelés lorsqu’ils se présentent. Si une enseignante ou un médecin se présente comme « Lucy » ou « Docteur Lucy », vous devez l’appeler comme tel ;si elle se présente sous le nom de Dr Wilson, c’est qu’elle préfèreêtre appelée comme cela.

Il est utile de savoir que des hiérarchies invisibles existent parfois entre les gens. Ellesreposent le plus souventsur la réussite individuelle :la profession, la richesse ou le niveau intellectuel.

La simplicité

Amerikan değerleri
La culture américaine n’a pas de formalités. Les Américains portent souvent des jeans même à l’église.

La société américaine est en généralinformelle et décontractée.

Voici quelques exemples qui illustrent le caractère informel de la culture américaine :

• Les Américains peuvent s’habiller de façon décontractée :il leur arrive de porter des jeans, des shorts, même au travail, à l’école ou à l’église. Lorsque vous entamezun travail, il est conseilléde vous habiller formellement au début, puis d’ajuster votre tenue vestimentaire en fonction de ce que les gens autour de vous portent.

• Lorsqu’ils saluent quelqu’un, les Américains ont tendance à dire « hi » ou « hello » (=salut !). Onutilise la même formule, peu importe à qui l’ons’adresse :sonfils ou son enseignant. La langue ne possède pas des formules de salutation formelles et informelles.

• En règle générale, les Américains s’appellent par leurs prénoms. Dans certains cas, cependant, il est préférable de se montrer plus formel et d’utiliser lenom de famille jusqu’à ce qu’on vous invite à utiliser leprénom.Par exemple, dans une situation professionnelle ou à l’école.

Bien que le caractère non formaliste de la culture américaine puisse vous surprendre, cela n’est pas synonymede désinvolture. En fait, si une personne vous salue de manière informelle ouvous appelle par votre prénom, cela signifie sans doutequ’elle vous considère amicalement.

La compétition

Les Américains sont un peuple compétitif ;ilstravaillent souvent dur pour atteindre leurs objectifs. La concurrence conduit souvent les Américains à être très occupés. Beaucoup d’Américains considèrent la concurrence comme une vertu.

Voici quelques exemples de la culture de la compétition aux États-Unis :

• La concurrence économique est due en grande partie à l’espritcapitaliste. Le modèle économique américain consiste à chercheràavoir le plus grand nombre de clients et à offrir les meilleurs prix.

• Les Américains planifientde nombreuses activités. Même les jeunes enfants participent à beaucoupd’activités extrascolaires :sport,cours de musique, bénévolat, etc.Onpeutparfois avoir l’impression que les Américains sont débordés et qu’ils ont peu de temps pour se détendre. Mais beaucoup d’Américains se sentent bien quand ils accomplissent beaucoup de tâches.

• L’esprit de compétition se manifesteà l’école, au travail et au sport. Les étudiants travaillent dur pour obtenir les meilleures mentions. Parfois, la compétition implique des groupes :des équipes de football,des groupesd’étudiants

• Les Américains peuvent aussi lancer des défis à leur propre personne. Beaucoup d’Américains travaillent d’arrache-piedpour améliorer leurs performances. Par exemple, finir une course plus rapidement ou, au travail, vendre plus d’articles que l’année précédente.

Dans l’ensemble, la valeur accordée à la compétitionpeut provoquer en vous un choc de culture, surtout si vous venez d’une culture plus collaborative que compétitive.

Temps et efficacité

Les Américains accordent beaucoup de valeur autemps. Ilsse sentent frustrés quand quelque chose le leur fait perdre. Lesd’Américains planifient soigneusement leur calendrier, en utilisant des agendas à la fois pour leur vie privée et leur vieprofessionnelle. Un adage américain dit :« le temps, c’est de l’argent ». Cela signifie que les Américains aiment utiliser leur temps de manière efficace ; ils s’appliquentà accomplir le maximum de tâche en un minimum de temps.

Cela peut être différent de vos habitudes. Lorsque vous négociez une affaire, vous pouvez vouloir passer du temps à faire connaissance avec votre vis-à-vis, en prenant ensemble un thé ou un café par exemple. Aux États-Unis, ce n’est souvent pas le cas.

Voici quelques situations dans lesquelles vous devriez faire attention au temps :

  • Les réunions, professionnelle notamment : vous devriez essayer d’être à l’heure, si possible, 5 minutes à l’avance.
  • Les rendez-vous : si vous avez un rendez-vous chez le médecin par exemple, vous devez arriver à l’heure. Peut-être attendrez-vous avant d’être reçu.Il est cependant important que vous soyez à l’heure,sinon vous devriez reporter le rendez-vous.
  • Les activités avec vosamis : si vous êtes invité chez quelqu’un à dîner, essayez d’être à l’heure.Vous pouvez avoir 5 à 10 minutes de retard, mais pour un délai plus long, vous devriez appeler et prévenir.
  • Les fêtes : Pour une petite fête, arrivez dans les 15 minutes qui suivent l’heure indiquée. Pour une grande fête avec, vous pouvez vous permettre un retard de 30 à 40 dakika.

La ligne de conduite est la suivante :chaque fois que vous devezêtre en retard, appelez la personne avec qui vous avez rendez-vous etinformez-làde votre retard. Si vous ne pouvez pas appeler, à votre arrivée, présentez-lui vos excuses.

Parfois, vous pouvez avoir l’impression que votre interlocuteurest pressé de partir. C’est peut-être parce qu’il veut être à l’heure au prochain rendez-vous. Cela ne signifie pas qu’il ne vous considèrepas.

Prendre conscience de l’importance de la ponctualité est une différence culturelle à laquelle vous devriez probablement vous adapter.Car si vous êtes en retard, vous risquez de perdre votre emploi, de manquer vos rendez-vous ou de vexerquelqu’un. Si vous avez du mal à vous adapter au sens américain du temps, il faudra peut-être vous procurer une montre ou un téléphone avec une alarme qui vous rappellera l’heure, en particulier pour vous rendre au travail.

Éthique dutravail

Les Américains accordent beaucoup d’importance au travail. Les gensd’autres cultures pensent parfois que les Américains ne vivent que pour travailleretsont des acharnés du travail ;ils pensent que les Américains travaillent trop. Les Américains sont axés sur le travail, en partie parce qu’être actif est considéré comme une bonne chose. Les gens ont également tendance à fortement s’identifier à leur travail. Par exemple, lorsque vous rencontrez une personne pour la première fois, l’une des premières questions qu’elle vous posera sera :« que faites-vous dans la vie ? », c’est-à-dire :« quelle est votre profession ? »

Les hommes ou les femmes au foyer,qui s’occupent de la famille s’identifient souvent comme « home makers » qui veut dire « maîtres de maison ».Ce travailmérite le respect au même titre que tous les autres. Lorsqu’un citoyenqui n’a pas d’emploi rémunéré à l’extérieur de la maison remplit une demande de quelque type que ce soit, il est correct qu’il écrive « home maker »en guised’occupation.

Le consumérisme

En tant que nouveau venu aux États-Unis, vous pourriez parfois penser que les Américains semblent matérialistes, fixés sur la possession et l’achat de biens. Cela tient en partie au fait que de nombreux Américains accordent de la valeur à la concurrence et au travail.

Parce qu’ils attachent de la valeur à la concurrence, les Américains veulent « suivre » leur entourage. Cela signifie, par exemple, que si votre voisin achèteune nouvelle voiture, vous voudriez également acheterune nouvelle voiture. Les Américains appellent cela « keepingup with the Joneses », qui veut dire « rivaliser avec les voisins ».

Beaucoup d’Américains valorisent le travail et ont une forte éthique dutravail. Ils voientdans les biens matériels(téléviseurs,chaussures…) un moyen de montrer leurréussiteau travail. Ils considèrent que ces objets sont une récompense deleur travail et de leurs efforts.

Une autre raison pour laquelle les Américains pourraient sembler matérialistes est que nombre d’entre eux accordent de la valeur à la nouveauté et à l’innovation. Ainsi, même s’ils ont un téléphone qui fonctionne, ils voudront un nouveau téléphone, car il dispose de nouvelles fonctionnalités intéressantes.

Ne pensez pas que,pour être respecté, vous devez posséderbeaucoup de biens. Sentez-vous à l’aise de vivre de la manière que vous préférez.Peut-être vous préfériez économiser votreargent pour les aléas de la vie, l’éducation oula retraite plutôt que de le dépenser dans des objets dans le butimpressionner les autres.

Toutes les affirmationsci-dessus sont des généralisations sur lesvaleurs américaines. Les généralisations ne sont pas toujours vraies, mais le sont souvent. L’objectif de la USAHello est de vous fournir des idées généralesquivous aideront à comprendre pourquoi un Américain agitd’une manière qui vous paraît étrange. Rappelez-vous que nullevoie n’est meilleure que l’autre, elles sont simplement différentes.

Avez-vous d’autres questions sur les valeurs américaines ? Vous pouvez demander de l’aide ou partager votre histoire sur nos forums.

Size en yakın yardım bulmak

Hizmetleri ve senin şehri aramak için FindHello kullanın.

Aramanızı başlatmak