Communication aux États-Unis

La communication est la façon dont nous partageons l’information et les idées avec d’autres personnes. Nous le faisons en parlant, en écrivant, et même avec nos mains, notre visage et nos corps. Dans un nouveau pays, nous devons apprendre de nouvelles façons de communiquer. Voici quelques conseils pour vous aider à communiquer aux États-Unis.


femme blonde et femme portant le foulard à la table de la fenêtre
این عکس یکی از نویسندگان نیست.

Au cours de vos premiers mois aux États-Unis, il y aura de nombreuses fois où vous ne comprenez pas les gens et les situations. C’est très difficile, mais c’est aussi normal. Essayez de ne pas vous décourager! La communication s’améliorera avec le temps. Vous vous habituerez à la nouvelle culture et commencerez à comprendre la langue.

La langue

Communiquer avec des personnes de culture différente constitue un défi majeur pour tout individu s’installant dans un nouveau pays. En tant que réfugié, vous avez été contraint de quitter votre pays et vous devez apprendre à bien communiquer aux États-Unis. Voici quelques points à retenir concernant la communication interculturelle.

Malentendus

Lors des vos premiers mois aux États-Unis, vous comprendrez probablement mal beaucoup de choses. C’est normal et ce n’est pas ta faute. Faites de votre mieux pour être positif – si quelqu’un semble impoli ou méchant, rappelez-vous que cela peut être dû à une différence culturelle. Ne présumez pas qu’il s’agit d’une personne mauvaise ou impolie.

Si vous ne comprenez pas quelque chose qui vous a été dite, demandez à la personne de répéter ce qu’elle a dit. Ou demandez-lui de la redire plus simplement . N’ayez pas peur de le redemander.

Sujets sensibles

Beaucoup d’Américains sont sensibles à certains sujets. par exemple:

  • De nombreux Américains sont sensibles à certains sujets. Ces personnes se décrivent comme étant « politiquement correctes ». Cela signifie qu’elles s’abstiennent de dire des choses qui pourraient offenser un groupe de personnes en particulier. Par exemple, les blagues racistes ou sexistes ne sont pas tolérées. Cette décence contribue à créer une société inclusive, mais cela peut poser problème lorsque leurs interlocuteurs sont vus comme étant irrespectueux.
  • La plupart des Américains n’aiment pas parler de leur poids, de leur âge ou de leurs revenus. Si vous dites quelque chose à propos du poids de quelqu’un, de son âge ou de son état de richesse ou de pauvreté, vous risquez de contrarier votre interlocuteur.
  • Les gens peuvent également refuser de vous dire où ils vont, ou encore où ils habitent. Si vous demandez à quelqu’un : « Où allez-vous ? » la personne pourrait croire que vous avez de mauvaises intentions.

Des études ont montré que certains sujets sont plus faciles à aborder que d’autres et ne présentent pas de problèmes de communication. Les intérêts communs aux différentes cultures sont les enfants et le sport. Si vous avez du mal à communiquer avec quelqu’un, vous pouvez essayer de parler de ces sujets-là.

Le small talk

La plupart des Américains vont faire du « small talk » avec vous, c’est-à-dire échanger des banalités. Ils vous demanderont comment vous allez ou vous parleront de la météo. Cela est vu comme de la politesse. Si quelqu’un demande : « Comment ça va ? », l’autre personne répond pratiquement toujours par « Bien » ou « OK », même si elle est triste ou malade.

Formules de politesse

Aux États-Unis, les gens disent « s’il vous plaît » quand ils demandent quelque chose et « merci » lorsqu’ils reçoivent quelque chose ou que quelqu’un les aide. Les Américains ont tendance à remercier même pour des petites choses. Si quelqu’un tient une porte ouverte pour vous, il est poli de dire merci. Si quelqu’un vous offre un cadeau, vous devriez également dire merci.

L’anglais comme seconde langue

Apprendre l’anglais est l’une des choses les plus importantes que vous pouvez faire pour vous aider à vous adapter à la vie aux États-Unis. Si vous ne parlez pas beaucoup anglais, vous pouvez trouver des cours gratuits en ligne et dans votre communauté. Vous pouvez trouver des moyens d’apprendre l’anglais en ligne ou dans votre communauté locale.

FindHello CTA map
FindHello

Utilisez FindHello pour trouver de l’aide et des ressources près de chez vous. Recherchez des conseils en matière d’emploi, des avocats, des services de santé, des cours d’anglais et d’autres services au sein de votre communauté.

Commencez votre recherche

Les études montrent que le meilleur moyen d’apprendre une nouvelle langue est de s’immerger dedans et de commencer par écouter. Essayez d’écouter et de pratiquer l’anglais autant que vous le pouvez. La prononciation, c’est-à-dire dire les mots correctement, est ce qu’il y a de plus difficile lors de l’apprentissage d’une nouvelle langue. Le ton et l’intonation ont également leur importance. Il peut arriver que vous vous sentiez frustré car vous dites quelque chose de façon correcte, mais les Américains n’arrivent pas à vous comprendre. Les Américains ne sont pas forcément tous habitués aux accents étrangers.

La communication non verbale

Lorsque nous sommes dans une conversation avec d’autres personnes, nous communiquons de deux façons importantes: verbalement (en utilisant des mots) et non verbalement. La communication non verbale signifie la façon dont nous utilisons notre corps pour communiquer. Il comprend :

  • expressions faciales
  • gestes de la main
  • contact visuel
  • posture (comment nous nous tenons debout ou nous asseyons)
  • ton de voix

Certaines personnes pensent que la communication non verbale est plus importante que les mots réels que nous disons. Il aide les gens à décider s’ils aiment et font confiance aux autres.

Différentes cultures utilisent différents types de communication non verbale. Voici quelques uns utilisés par les Américains:

Le contact visuel

La plupart des Américains établissent un contact visuel au cours de conversations importantes. Si vous ne regardez pas les gens dans les yeux, on pourrait croire que vous êtes en train de mentir. Les gens qui regardent droit dans les yeux sont souvent considérés comme plus dignes de confiance, intelligents et gentils. Si vous venez d’une culture où les gens ne se regardent pas dans les yeux, cela peut être très difficile pour vous de le faire.

Souriant

Les Américains sourient beaucoup pour être polis et pour montrer que tout va bien. Lorsque vous rencontrez quelqu’un de nouveau, ils s’attendent à ce que vous leur souriiez.

La posture

Si vous vous tenez droit, les gens auront tendance à vous respecter davantage.

Le contact physique

La plupart des Américains se serrent la main quand ils se rencontrent. Ils peuvent aussi parfois se donner l’accolade s’ils se connaissaient déjà. Si serrer la main vous rend mal à l’aise, vous n’êtes pas obligés de le faire.

L’espace personnel

Aux États-Unis, les gens ont davantage d’« espace personnel ». Cela signifie que lorsque vous parlez à quelqu’un, la personne se tiendra probablement au moins à trente centimètre de vous.

Les argumentations

Aux États-Unis, les gens apprennent à « défendre » leurs convictions. Cela signifie que si quelqu’un est en désaccord avec vous, la personne essaiera peut-être d’argumenter avec vous afin de vous prouver ce qu’elle avance. Cela peut vous rendre mal à l’aise si vous venez d’une culture qui valorise ce qu’on appelle « sauver la face ». Dans certains pays, rentrer dans un débat peut signifier que vous avez perdu la face.

Les Américains n’argumentent pas par colère ou pour se battre, mais pour vous montrer pourquoi ils pensent avoir raison. Il est généralement accepté d’argumenter dans les conversations, sauf si vous parlez très fort (si vous criez) ou si vous utilisez un langage impoli ou grossier. Les étudiants sont autorisés et même encouragés à être en désaccord avec leurs enseignants. Les enfants peuvent argumenter avec leurs parents. Les employés peuvent exprimer leur désaccord avec leurs employeurs, mais poliment.

Parfois les personnes débattent tellement que rien ne peut être réglé, et ce en particulier au sein de la politique aux États-Unis. Une célèbre professeure, Deborah Tannen, critique ainsi les Américains comme abordant toute question à régler comme un débat entre deux parties. Si vous vous sentez mal à l’aise dans une argumentation, vous pouvez tout à fait expliquer que vous ne vous sentez pas à l’aise pour argumenter. Toutefois, vous allez peut-être devoir apprendre à dire aux gens que vous n’êtes pas d’accord avec eux, sinon ils pourraient penser que vous êtes d’accord avec ce qu’ils disent.

L’humour

L’humour est une partie de la communication qui peut représenter une difficulté lorsque vous vous adaptez à une nouvelle culture. Il peut vous arriver de dire une plaisanterie que les gens autour de vous ne comprennent pas. Ou quelqu’un pourrait dire une plaisanterie que vous ne comprenez pas. Comme l’humour est quelque chose de culturel, il se peut aussi que vous comprenez la plaisanterie mais vous la trouvez ennuyeuse.

Les blagues

Nombreux sont les Américains qui aiment raconter des blagues. Parfois, les blagues peuvent être drôles et faire rire tout le monde. Parfois, les blagues peuvent offenser. Par exemple, il peut arriver que quelqu’un raconte une blague basée sur la race ou sur le genre. Ces personnes et ces blagues ne sont pas politiquement correctes ! Si quelqu’un vous dit une blague qui vous offense, vous pouvez dire poliment que vous trouvez cela offensant ou irrespectueux, et vous pouvez leur demander de ne plus vous raconter des blagues de ce genre.

La satire

La liberté d’expression est protégée par la Constitution des États-Unis. C’est pour cela que les médias américains peuvent faire des blagues sur des choses que d’autres pays ne pourraient faire. Ainsi, aux États-Unis, il existe des journaux « blagues » : ils contiennent des informations satiriques ou drôles, mais qui ne sont pas vraies. Par exemple, un journal satirique américain appelé l’ Oignon a écrit une histoire sur le Président de la Corée du Nord. L’histoire disait qu’il avait été élu le plus bel homme au monde. Certaines personnes en Corée du Nord et en Chine pensaient que c’était vrai. Mais ce n’était qu’une plaisanterie.

Les comédies

Aux États-Unis, certaines personnes aiment regarder des comédies. Elles peuvent également aimer regarder des humoristes, c’est-à-dire des gens qui gagnent leur vie en racontant des blagues dans des théâtres et des clubs. Parfois, les comédies peuvent être déplacées.

Les farces

Certains Américains aiment se faire des farces. Le premier jour du mois d’avril « April Fools’ Day » (Poisson d’Avril) est un jour férié aux États-Unis . Ce jour-là, de nombreuses personnes s’amusent à essayer de se jouer des tours. Par exemple, quelqu’un au travail pourrait vous faire croire que quelque chose est vraie, alors que ce n’est pas le cas. On appelle cela des « farces » (« pranks ») ou encore « vous faire marcher » (« pulling your leg »).

Les contrats et les accords

Aux États-Unis, les contrats écrits et les accords verbaux sont importants tant au niveau légal qu’au niveau des rapports humains.

Les accords

Les accords sont généralement verbaux. Par exemple, on peut vous demander de faire quelque chose et vous répondez oui ou non. Il s’agit d’un accord. Aux États-Unis, les accords verbaux sont généralement pris très au sérieux. Vous pouvez parfois échanger une poignée de main lors d’un accord verbal. Échanger une poignée de main symbolise le fait que vous allez tous deux honorer votre accord.

Le problème avec les accords verbaux, c’est qu’il arrive que les personnes se méprennent. Par exemple, vous vous êtes mis d’accord verbalement avec quelqu’un pour vous rencontrer le même jour à 17 heures. Mais il se peut qu’il vous a compris de travers et pense que vous vouliez dire le lendemain.

Pour les Américains, si vous vous engagez à faire quelque chose, il est important que vous honoriez cet accord ou alors que vous les avisiez si vous ne pouvez plus le faire. Même s’il s’agit d’une petite chose. Par exemple, si quelqu’un vous propose d’aller déjeuner ensemble et que vous acceptez, vous devez soit aller au déjeuner, soit l’appeler avant le rendez-vous pour lui prévenir que c’est annulé.

Les contrats

Les contrats sont des accords écrits qui définissent ce à quoi s’accordent deux personnes (ou plus). Lorsque vous emménagez dans un appartement, vous signez un bail. Lorsque vous commencez à travailler, vous pouvez obtenir un contrat de travail. Si vous achetez une voiture à crédit, vous signez un accord de prêt. Tous ces documents sont des contrats.

Si vous signez un contrat, vous avez probablement une obligation légale de le respecter. Il est donc très important que vous le lisiez attentivement. Si le contrat est en anglais, vous pouvez demander de l’aide à un traducteur . Pour un contrat simple, vous pouvez demander à un ami ou vous pouvez envoyer un courriel et nous essaierons de vous aider à comprendre le contrat. Si cela a un rapport avec l’argent, le travail ou des services juridiques, vous pouvez employer un traducteur professionnel ou demander conseil à votre travailleur social.

Ce sont des généralisations sur la culture américaine – pas des faits, juste des idées pour vous aider à mieux comprendre pourquoi un Américain peut agir d’une manière qui est différente de ce que vous êtes habitué. Les manières et la culture américaines ne sont pas meilleures ou pires que d’autres manières – juste différentes.