À quoi s’attendre lors d’un rendez-vous chez le gynécologue

Vous trouverez ici les informations concernant ce à quoi vous pouvez vous attendre lors d’un rendez-vous médical avec un gynécologue. Vous apprendrez à distinguer les différents types de rendez-vous gynécologiques, vos droits lors de rendez-vous médicaux, le déroulement d’un rendez-vous et serez informée sur d’autres sujets que vous pourrez aborder lors de ces rendez-vous.


Lors d'une visite prénatale, le médecin s'entretient avec la femme enceinte

Quels sont les types de rendez-vous gynécologiques?

Voici les principaux types de rendez-vous gynécologiques:

  1. Visite gynécologique de santé préventive il s’agit d’une visite annuelle vous permettant de vous assurer que vous êtes en bonne santé et de discuter de tout problème de santé avec votre médecin. Elle est parfois appelée «visite annuelle» puisqu’elle s’effectue une fois par an. Elle peut être effectuée soit par un obstétricien/gynécologue ou un médecin généraliste.
  2. Examen obstétrique/gynécologique un examen obstétrique est lié à la grossesse. Un examen gynécologique est lié à tout autre problème de santé des femmes. Le même médecin peut effectuer les deux examens. Ces examens sont appelés des rendez-vous obstétricaux et gynécologiques.

Vous avez des droits

En tant que patiente, vous avez des droits lorsque vous recevez des soins médicaux. En voici trois droits fondamentaux:

  • Il vous est possible de choisir entre un médecin de sexe féminin ou masculin. Des femmes et hommes médecins sont spécialisés dans la santé des femmes aux États-Unis. Vous pouvez demander à avoir une femme médecin si vous le préférez. Si c’est le cas, faites-en la demande à votre prise de rendez-vous.
  • La loi vous reconnait le droit à un interprète de de chacun de vos rendez-vous médicaux. Assurez-vous de demander un interprète lors de votre prise de rendez-vous ou lorsque vous arrivez au rendez-vous. Parfois, un centre de soin n’est pas en mesure de faire appel à un interprète en personne ; dans ce cas, un interprète par téléphone peut être sollicité. Si aucun interprète n’est disponible pour votre rendez-vous, vous pouvez demander à reporter votre rendez-vous.
    • Si vous aimeriez avoir une interprète femme, assurez-vous d’en faire la demande lors de votre prise de rendez-vous.
  • Vos informations sont confidentielles. Toutes les informations échangées avec votre médecin sont confidentielles. Ne sont autorisées à consulter votre dossier médical que les personnes que vous avez approuvées. L’interprète médical doit aussi garder privée toute information échangée durant le rendez-vous.

À quoi s’attendre lors d’un rendez-vous

Il est important de savoir à quoi s’attendre lors d’un examen gynécologique/obstétrique, afin que vous vous sentiez en sécurité et à l’aise dans un environnement médical.

Prise de rendez-vous

Appelez à l’avance pour prendre rendez-vous avec un médecin. Si vous n’avez pas de médecin, appelez votre assurance maladie pour une recommandation. Ils peuvent vous donner une liste de médecins disponibles dans votre région, vous dire lesquels pourraient parler votre langue, et vous indiquer si ces médecins sont des hommes ou des femmes.

Si vous n’avez pas d’assurance maladie, vous pouvez rechercher en ligne les médecins situés dans votre région ou demander des recommandations à des personnes que vous connaissez.

Arrivée au rendez-vous et attente

Un fois au centre de soins, vous devez informer la réception de votre arrivée. On vous demandera votre nom et, si c’est la première fois que vous vous rendez dans ce cabinet médical ou ce centre de soins, on vous demandera de remplir un formulaire.

Si vous ne parlez pas anglais, vous pouvez dire « no English » et présenter votre carte d’identité à la réception afin que l’on puisse rechercher votre rendez-vous. C’est une bonne idée d’apporter avec vous une feuille de papier avec l’inscription « I need an interpreter in [votre langue] » (« J’ai besoin d’un interprète en [votre langue] »).

Lorsque vous aurez rempli tous les papiers, vous devrez aller vous installer dans la salle d’attente.

On appellera votre nom

Une auxiliaire médicale vous appellera pour vous emmener dans la salle d’examen. Vous pouvez vous rendre dans la salle d’examen seule. Votre conjoint ou toute autre personne n’a pas besoin de vous accompagner sauf si vous le demander. Ils attendront dans la salle d’attente.

Sachez qu’en raison des restrictions imposées au titre du COVID, de nombreux médecins ne permettent l’accès à la salle d’examen qu’aux patients.

Admission et signes vitaux

L’auxiliaire médicale procédera à la prise de vos signes vitaux et examinera les médicaments que vous prenez actuellement. Les signes vitaux peuvent comprendre votre poids, votre taille, votre pression sanguine, votre pouls, votre température ainsi que votre saturation en oxygène.

En début de visite, on demande parfois aux femmes enceintes de passer aux toilettes pour déposer un échantillon d’urine dans un flacon, et ce afin de détecter les infections rénales ou vésicales, une éventuelle déshydratation, un taux de sucre élevé ou autres qui permettent de diagnostiquer des maladies et des problèmes liés à la grossesse.

Questions que l’auxiliaire médicale ou le médecin pourraient vous poser

L’auxiliaire médicale vous demandera la raison de votre visite. Vous pouvez leur donner une courte description de votre problème ou de votre préoccupation.

L’infirmière ou le médecin pourraient vous interroger au sujet de vos antécédents médicaux. Voici certaines questions qu’ils pourraient vous poser:

  • Quels sont les antécédents médicaux de votre famille?
  • Quelle est la date de vos dernières règles?
  • Combien de fois avez-vous été enceinte?
  • Avez-vous des allergies?
  • Avez-vous déjà eu des chirurgies?
  • Quels sont vos antécédents sexuels?
  • Avez-vous été diagnostiquée pour une maladie sexuellement transmissible?
  • Fumez-vous ou buvez-vous de l’alcool?

Il est important de répondre avec franchise. Cela permettra au médecin de vous diagnostiquer correctement et de vous donner le bon traitement.

Le rendez-vous avec le médecin

Le médecin frappera à la porte de la salle d’examen. Vous pouvez lui décrire plus en détail vos symptômes, lui poser des questions approfondies et lui préciser vos préoccupations. Dressez une liste des questions que vous souhaitez lui poser afin de ne pas les oublier au cours de votre rendez-vous.

La plupart des médecins discuteront avec vous avant de procéder à l’examen physique.

Tous les rendez-vous ne nécessitent pas d’examen. Par exemple, une conversation sur vos options de contraception ne nécessite pas d’examen.

Se préparer à un examen pelvien

Si un examen pelvien s’impose, le médecin quittera la pièce afin de vous laisser vous déshabiller en privé. On pourra vous demander de vous déshabiller depuis la taille. On vous donnera un drap de tissu ou de papier pour que vous puissiez vous couvrir le bas du corps.

Dans certains cas, on pourra vous demander de vous déshabiller entièrement et d’utiliser une blouse d’hôpital s’ouvrant sur l’avant ou sur l’arrière. Ceci est habituellement le cas lorsqu’un examen des seins et un examen pelvien sont tous deux requis.

Le médecin frappera à la porte afin de vérifier que vous êtes prête. Il entrera ensuite dans la pièce avec l’infirmière.

Lorsqu’un examen est prévu, une assistante médicale vous demandera parfois de vous déshabiller avant la rencontre avec le médecin. Si vous n’êtes pas à l’aise avec cette idée, vous pouvez dire non à l’auxiliaire médicale et lui dire que vous voulez parler au médecin avant.

Que votre médecin soit un homme ou une femme, vous n’avez pas à être seule lors d’un examen gynécologique. Vous pouvez demander un chaperon si vous voulez avoir quelqu’un d’autre dans la pièce pour vous soutenir. Il peut s’agir d’un membre de votre famille en qui vous avez confiance, d’un ami ou bien d’un membre du personnel de santé de l’établissement.

Généralement, durant l’examen, une infirmière sera présente.

Vous pouvez demander une interprétation

L’interprète peut rester dans la salle d’examen, si cela ne vous gêne pas. Si vous voulez que l’interprète reste dans la pièce, vous pouvez leur demander de se retourner afin de respecter votre intimité.

L’examen pelvien

Pendant l’examen, vous serez allongée sur le dos sur la table d’examen et vous placerez vos pieds dans les étriers, jambes écartées. Vous aurez toujours le drap sur vos jambes et votre bassin, et le médecin sera assis à l’extrémité de la table d’examen, à proximité de vos pieds.

Pendant l’examen, le médecin devrait vous expliquer ce qu’il fait à chaque étape. Par exemple, il peut dire « vous allez sentir mes mains maintenant » avant de vous toucher afin que vos ne soyez pas surprise. Le médecin portera toujours des gants pour ce genre d’examen.

Certains examens sont faits manuellement: le médecin insère un ou deux doigts dans le vagin puis appuie sur l’extérieur du corps, autour du bassin, pour sentir les organes (comme l’utérus, les ovaires et la vessie).

Certains examens nécessitent le placement d’un spéculum dans le vagin. Un spéculum est un instrument long et fin, comportant une partie supérieure et une partie inférieure, un peu comme le bec d’un oiseau. Il peut être en métal ou en plastique. Le spéculum est inséré avec l’ouverture fermée, puis il est doucement ouvert à l’intérieur du vagin afin de permettre une meilleure visualisation du vagin et du col de l’utérus. Du gel lubrifiant est appliqué pour une insertion plus confortable ; par ailleurs, de nombreuses cliniques réchauffent les spéculums pour plus de confort.

L’utilisation d’un spéculum lors de l’examen peut être nécessaire pour plusieurs raisons. L’une des raisons les plus courantes est le frottis cervical, qui consiste en un prélèvement du col de l’utérus pour dépister le cancer du col.

Si vous ne comprenez pas ce qu’un médecin est en train de faire ou pourquoi il touche une certaine partie de votre corps, vous pouvez leur demander de vous l’expliquer.

Si vous ressentez de la douleur pendant votre examen, vous pouvez demander au médecin d’arrêter.

Les règles n’ empêchent pas l’examen pelvien. Mais si vous saignez abondamment ou si vous avez des crampes, l’examen pourrait devenir plus pénible.

Peu importe le degré de pilosité ; les poils pubiens sont naturels. Ne vous sentez pas gênée d’avoir des poils sur vos parties intimes. Vous n’avez pas besoin de vous raser ni de vous épiler avant votre rendez-vous. Cela n’est pas nécessaire et la pilosité ne gênera pas la capacité de votre médecin à effectuer l’examen pelvien.

L’examen clinique des seins

Cet examen fait généralement partie de votre examen annuel. Le médecin ou l’infirmière examineront visuellement votre poitrine avant de toucher vos seins, vos aisselles et la zone proche de votre sternum à la recherche d’un nouveau changement ou de masses. Cet examen vise à détecter des signes possibles de cancer du sein le plus tôt possible.

Les spécialistes recommandent un examen clinique des seins pour toutes les femmes de plus de 25 ans.

Rendez-vous pour les femmes enceintes

Si vous êtes enceinte, des visites mensuelles sont à prévoir pour les six ou sept premiers mois. Les rendez-vous s’effectueront ensuite toutes les deux semaines, puis chaque semaine vers la fin de votre grossesse. Certaines grossesses sont considérées comme « à haut risque » et pourraient nécessiter des visites plus fréquentes.

Après l’examen

Après vous avoir examinée, le médecin vous expliquera ce qu’il a remarqué ainsi que les prochaines étapes de votre prise en charge. Souvent, un diagnostic est posé par le médecin, mais il arrive que d’autres tests soient requis.

Assurez-vous de poser des questions et de demander à répéter si vous ne comprenez pas quelque chose. Vous pouvez aussi demander à ce que les informations soient écrites sur papier afin que vous puissiez les consulter ultérieurement.

Autres sujets de discussion avec votre médecin

Des sujets sensibles peuvent être abordés lors d’un rendez-vous gynécologique.

Santé mentale

L’anxiété, la dépression et d’autres problèmes de santé mentale sont extrêmement fréquents chez les femmes. Si vous ressentez de l’anxiété, de la dépression ou d’autres problèmes de santé mentale, vous pouvez demander de l’aide. Personne ne devrait avoir honte ou peur de demander à recevoir un traitement pour ces problèmes, pour soi-même ou pour une personne proche.

Violences familiales

Un médecin peut vous demander si vous vous sentez en sécurité chez vous ou avec votre partenaire. Beaucoup de ressources sont disponibles pour les femmes souffrant de violences sexuelles, physiques ou émotionnelles. Vous pouvez obtenir une assistance supplémentaire sur le site Web de la National Domestic Violence Hotline.

Même si votre médecin ne vous pose pas ces questions, si vous vous sentez en danger chez vous ou si vous êtes maltraitée, un rendez-vous gynécologique est un moment propice pour en parler à votre médecin et demander de l’aide.

Interruption de grossesse

L’interruption de la grossesse, aussi appelée avortement, est un sujet sensible aux États-Unis. Si l’avortement est légal, les lois limitant l’accès à l’avortement varient selon l’État dans lequel vous vivez.

Certains médecins peuvent mentionner ce sujet lors d’une visite gynécologique, pour un grand nombre de raisons. Il s’agit d’un sujet de discussion normal dans le domaine de la santé des femmes aux États-Unis. Si vous ne vous voulez pas discuter de ce sujet, vous pouvez demander au médecin d’arrêter.

Si vous recherchez des informations sur l’avortement et qu’un médecin refuse de vous en parler, vous pouvez parler à un autre médecin ou vous rendre dans un autre centre de soins. LaNational Abortion Federation possède une ligne directe disponible en différentes langues et peut vous fournir des références. Vous pouvez les appeler au 1-800-772-9100.

Les informations présentes sur cette page ont été élaborées par USAHello avec l’aide de professionnels de la santé. Elles ne remplacent pas ni n’ont vocation à remplacer un avis médical, un diagnostic ou un traitement professionnel. Le contenu de ce site Internet a uniquement pour but de donner des informations générales.